Tétines Paula Liewood

11 conseils pour arrêter la tétine

Depuis sa naissance, super tétine a fait le job ! En effet, ce petit objet réconfortant vous a aidé dans beaucoup de situations : petit coup de fatigue de votre mini, poussées dentaires, maladies infantiles ou séparation momentanée avec maman et papa… À présent, vous avez décidé que c’était le moment pour votre enfant de se séparer de ce petit « doudou » et de continuer son bout de chemin tout seul, comme un grand ! Avec cet article récapitulant quelques petits conseils ou « tips », nous souhaitons vous aider à ce sujet. Si la « sucette » ou « tétine » dispose de quelques atouts indéniables durant les premiers mois de vie de votre enfant en répondant notamment au besoin naturel de succion, il n’en demeure pas moins que sur le long terme cette dernière peut également causer certains dégâts

Tétine Paula Liewood Peppermint
Tétine Paula Liewood Moutarde
Tétine Paula Liewood Blanc

Au fait, pourquoi arrêter la tétine ?

Qu’il s’agisse de tétines reproduisant le sein maternel comme celles de la marque Bibs ou de tétines physiologiques comme celles d’Elodie Details, les spécialistes conseillent d’arrêter la tétine après l’âge de 3 ans. En effet, cette petite « totote » rassurante pourrait présenter quelques risques sur la santé de votre enfant :

> La tétine provoquerait des troubles respiratoires : les enfants utilisant des sucettes ont tendance à respirer par la bouche plutôt que par le nez, ce qui aurait tendance à apporter moins d’oxygène au cerveau

> La tétine engendrerait des troubles orthodontiques : l’usage intempestif et prolongé de la sucette provoquerait une « occlusion croisée » ou « béance dentaire ». On peut noter que seul 20% des « malocclusions » sont génétiques. La grande majorité de ces malformations sont donc la conséquence de l’utilisation de la sucette. Dans ce cas, la mâchoire n’est pas correctement alignée. La mâchoire inférieure étant plus large que la mâchoire supérieure, cela peut entraîner des douleurs ou des problèmes lors de la mastication

> La sucette pourrait également provoquer des troubles du langage : tout d’abord parce qu’un enfant en âge de s’exprimer se retrouvera entravé par la présence de ce petit objet dans sa bouche. Les troubles les plus courants s’apparentent à un retard de langage, un zozotement marqué ou une mauvaise diction

> Enfin, la sucette provoquerait une déformation du palais qui, à son tour, multiplierait le risque d’otites, de rhinites et de rhinopharingites

Comment faciliter l’arrêt de la sucette ?

Comment arrêter la tétine ?

1. Instaurer un dialogue avant d’entamer la démarche

L’arrêt de la sucette ne doit pas s’imposer du jour au lendemain, sans explication ni échange avec votre tout petit. Il est nécessaire de prendre le temps de discuter avec lui et lui expliquer les raisons pour lesquelles il est grand temps de dire au revoir à la tétine. Votre enfant devient grand et il est tout à fait capable de s’en passer si c’est pour son bien. Ayez confiance en ses capacités ! Il est important de choisir les bons mots en privilégiant des mots positifs et stimulants qui développeront sa motivation à « devenir un grand ».

2. Choisir le bon moment 

En effet, de 6 mois à 2 ans, la sucette peut sembler indispensable à votre enfant que ce soit pour le rassurer ou simplement pour l’accompagner dans ce monde de découvertes incessantes… Il est donc nécessaire de choisir une période au cours de laquelle votre enfant sera apaisé. Les périodes de déménagement, d’entrée en crèche ou à l’école ou même les poussées dentaires ne sont pas des moments opportuns pour se séparer de la tétine.


3. Profiter d’un moment festif !

Il est nécessaire que vos enfants n’associent pas l’arrêt de la tétine à une privation ou pire à une punition. Cette « évolution » doit marquer un tournant positif et nécessaire sur le chemin de sa « vie de grand ». Il peut donc être parfaitement judicieux d’utiliser une occasion festive comme un anniversaireles Fêtes de Noël pour s’engager sur ce chemin. En passant à l’âge supérieur, votre mini devient donc un « grand » ; il n’aura plus besoin de sucette mais il aura par exemple le droit d’avoir un magnifique vélo ou de veiller 10 minutes de plus chaque soir. Le but étant d’associer l’arrêt de la sucette à quelque chose de positif et de valorisant !


4. Valoriser votre tout petit

N’hésitez pas à souligner chacune de ses « victoires », aussi minime soit-elle. Répétez-lui combien vous êtes fiers qu’il ait passé toute l’après-midi sans tétine à la bouche. Il est important que votre enfant soit à son tour fier de ce qu’il a accompli.

Arrêter la tétine tout en douceur

5. Arrêter la tétine en douceur...

Allez-y progressivement ! En effet, arrêter d’un seul coup pourrait être une épreuve difficile et contre-productive pour votre enfant. Un arrêt trop brutal pourrait engendrer certains troubles liés au manque de ce petit objet réconfortant… Votre enfant pourrait éprouver un sentiment d’insécurité lié à la perte de son objet fétiche et ce n’est absolument pas le but. Notre objectif est d’instaurer ce « sevrage » tout en douceur, la main dans la main avec votre enfant.

Commencez par déterminer les moments auxquels il n’aura plus accès à la tétine et ceux auxquels il le pourra. Vous pourriez par exemple décider que la tétine participe à son endormissement et qu’il pourra l’avoir avec lui lorsqu’il sera dans son lit au moment des siestes et du coucher. Ou vous pourriez décider que votre mini n’aura seulement accès à sa tétine chez la nounou ou durant une plage horaire définie.

À noter qu’il est possible que votre enfant décide du jour au lendemain qu’il n’a plus besoin de tétine, mais attention cette décision d’un arrêt net et définitif doit venir de lui-même !

6. Inventer une histoire merveilleuse

Placez votre enfant au centre de l’action en lui racontant une jolie histoire à laquelle il pourrait avoir pleinement envie de participer. Cette histoire pourrait par exemple être celle d’une petite souris qui échangerait la tétine contre un magnifique doudou seulement pour les enfants qui « deviennent grands et méritent une belle peluche »… La fée totoche pourrait également remplir le même « cahier des charges » que la traditionnelle petite souris !


7. Se faire aider par une personne extérieure

Un même message peut parfois avoir un impact différent s’il est prononcé par une autre personne. Votre enfant pourrait trouver plus légitime que son docteur ou sa maîtresse par exemple lui explique l’intérêt d’arrêter la sucette. Si cela s’avère être votre cas, n’oubliez jamais que toutes les aides sont bonnes à prendre !


8. Ne jamais revenir en arrière...

Votre mission, si vous l’acceptez, est de tenir bon coûte que coûte ! En effet, certains moments pourront être plus pénibles que d’autres, et il pourrait s’avérer être tentant de céder à votre joli petit minois qui réclame sa « tutute »… Stop ! Il est important que vous respectiez les règles que vous avez vous-même imposées. Répétez-lui que vous avez confiance en lui, que vous savez qu’il peut y arriver ; ne laissez pas entrevoir une part de doute dans votre esprit. Votre enfant a besoin d’avoir confiance en vous pour avoir confiance en lui !

Il est donc important que vous choisissiez une période durant laquelle vous êtes entièrement disponible pour accompagner votre tout petit. Si vous n’êtes pas sûr de vous, choisissez d’y aller très progressivement, pas à pas, en retirant la tétine seulement sur certains créneaux spécifiques. Une fois que vous avez établi votre plan d’action… Tenez-vous-y ! Il est préférable de se tourner vers un processus de sevrage moins ambitieux mais plus fiable…

Quelques ouvrages pour arrêter la tétine

9. Utiliser des ouvrages sur le thème de la tétine

Il existe de nombreux livres qui pourront accompagner votre enfant sur le chemin de l’indépendance. En effet, le fait de lui raconter l’histoire d’un enfant auquel il pourrait s’identifier pourrait être une aide précieuse dans son processus de sevrage. Nous vous conseillons notamment des ouvrages tels que « La tétine de Nina » de Christine Naumann-Villemin ou encore « Adieu, tétine ! » d'Aline de Pétigny et Clara Suetens. Un petit coup de pouce supplémentaire pour accompagner sa motivation !

10. Célébrer un « enterrement » de tétine !

Une autre idée pour mettre un terme à l’usage de la tétine de votre tout petit : célébrer un "enterrement" de tétine ! Un petit rituel au cours duquel on dit au revoir à cette tétine qui nous a gentiment accompagné mais dont on a plus besoin car « on devient grand ». C’est aussi l’occasion pour papa et maman de souligner combien ils sont fiers de leur enfant ! Et pour fêter tout ça, quoi de mieux que de cuisine en famille le gâteau préféré de votre mini ? Une jolie manière de clôturer tous ensemble une étape importante de la vie de votre petit...


11. Sauter sur l’occasion d’une perte ou d’une casse

Parfois, le destin fait bien les choses ! Si vous sentez que votre enfant est prêt à abandonner sa tétine adorée mais qu’il a besoin d’un élément déclencheur, il se peut que le destin le lui accorde… Il a perdu sa tutute au parc et vous ne retrouvez plus la même en magasin ? Cela peut être une bonne raison pour en finir avec la tétine !

À lire aussi